7 août 2007

La (Aucun commentaire)

7-aout-07.JPGL’Ambassade de la Côte d’Ivoire en Italie a célébré le 7 Août 2007, le 47ème anniversaire de l’accession à l’indépendance de son pays sous le signe de l’unité retrouvée. L’édition 2007 de la commémoration de l’indépendance revêt un caractère assez particulier marqué par un climat de paix retrouvée depuis la signature de l’accord de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, le 4 mars 2007, à la faveur d’un dialogue direct.

A cette occasion un vin d’honneur a été offert en la présence des Ambassadeurs Richard Zady (près le quirinale) et Benjamin Konan (près le St Siège).

La cérémonie a débuté par l’Abidjanaise, l’hymne national de la Côte d’Ivoire chanté en symbiose par tous : Ambassadeurs, Diplomates, Consuls et la communauté ivoirienne résidante en Italie, tous fiers d’avoir en commun l’harmonie retrouvée.

Les invités ont pu visionner le film de la cérémonie de la « Flamme de la paix » de Bouaké, suivi d’une séquence de la visite officielle en Italie du président de la république Laurent Gbagbo en Septembre 2002.

Monseigneur Marie Daniel Dadiet, Archevêque de Korhogo, de passage à Rome, a également honoré de sa présence cette cérémonie commémorative des 47ans de la Cote d’Ivoire. Une délégation des Jeunes Patriotes en transit en Italie conduite par le Vice-Président de l’Alliance Patriotique, Richard Dakouri (président national de la Sorbonne) et Ahoua Stallone, (président du Modesci) a pris part à cette sympathique cérémonie du 7 Août.

Les représentants des partis politiques en Italie et les présidents des associations d’Ivoiriens ont également été de la fête. Danon Aimé, Représentant du FPI en Italie, Cissé Seydou, Délégué général du Rassemblement des républicains (RDR), et Soro Jean-Paul, Délégué général du Parti démocratique de Cote d’Ivoire (PDCI), ont tous unanimement salué la réunification du pays.
C`est la première fois depuis l`éclatement de la crise en septembre 2002 que la fête de l`indépendance est célébrée sur toute l’étendue du territoire national. Il faut noter qu’ un groupe de musique traditionnelle ivoirienne a apporté sa note particulière à la fête.

Laurent De Bai
Conseiller en communication

(Lire la suite…)