25 septembre 2007

Première (Un commentaire)

photo des consuls honorairesUne délégation conduite par S.E. l’ambassadeur Richard Zady a pris part aux travaux de la première Conférence des Consuls Honoraires de la Cote d’Ivoire du 17 au 22 septembre Palais des congrès de l’Hôtel Ivoire à Abidjan qui avait pour thème: Le Consul honoraire et la Cote d’Ivoire post-crise. La délégation était composée de: Giovanni Pizzale Consul du Piémont, Fabrizio Iseni Consul de la Lombardie, Ferdinando Veneziani Consul pour la Sicile, Leonardo Di Iorio Consul de la Campagne, Boris Mocan Zagreb (Croatie), Méro KYLICAS Consul honoraire de la Cote d’Ivoire en Grèce et Stefano Camiciotti vice-consul de la Toscane.Après quatre jours d’échanges et de débats, les consuls honoraires ont jeté les bases d’une collaboration plus étroite avec l’Etat de Côte d’Ivoire.Institutionnalisation de la conférence des consuls sur une base biennale ; création d’un comité de suivi des acquis de la conférence sous la présence conjointe du département des Affaires consulaires du ministère des Affaires étrangères et du CEPICI ; création d’une union des consuls honoraires de Côte d’Ivoire (UCHCI), d’où la mise en place d’un bureau provisoire qui sera chargé de convoquer une assemblée constitutive de ladite union dans un délai de trois mois. Telles sont quelques-unes des résolutions majeures qui ont sanctionné la première conférence des consuls honoraires de Côte d’Ivoire. A ces résolutions, on pourrait ajouter la rédaction d’un annuaire des consuls honoraires de Côte d’Ivoire et le souhait d’une extension de la carte consulaire. Soucieuses de tirer avantage de l’action des consuls honoraires, les autorités ivoiriennes ont marqué leur intérêt aux préoccupations exprimées par ceux-ci, à savoir la question des droits et taxes sur les dons qu’ils acheminent vers la Côte d’Ivoire.Le ministre des Affaires étrangères, SEM Youssouf Bakayoko a indiqué que la tenue de cette conférence constitue, à n’en point douter, la preuve tangible de l’attachement des consuls à la Côte d’Ivoire. Aussi a-t-il préconisé que les résolutions soient traitées avec le sérieux qui sied pour pérenniser cette initiative. “A présent, il faut penser à l’avenir et surtout à la mise en oeuvre des engagements judicieuses faites par le chef de l’Etat et le Premier ministre. Il s’agit, notamment, de la mise en place d’un comité de suivi et de la question de la périodicité de cette conférence. Nos efforts doivent se concentrer maintenant sur la réalisation concrète de ces deux objectifs, afin de faire l’évaluation continue des acquis de la conférence, ce faisant, à nos consuls honoraires de disposer d’un véritable cadre d’actions”.« Travaillez en synergie et en parfaite intelligence avec les chefs de mission diplomatique».C’est ce qu’a recommandé à son tour le Premier ministre, Guillaume Soro, aux Consuls Honoraires présents au Palais des congrès de l’Hôtel Ivoire. Des acteurs extérieurs grâce à qui le pays est demeuré, en partie, une destination privilégiée pour des touristes et des investisseurs. Malgré la crise. Hommage leur a donc été rendu par le Premier ministre Guillaume Soro, notamment aux plus anciens et particulièrement à l’ancien chef d’Etat Bissau-Guinéen, SEM. Henrique Pereira Rosa. «Que la Côte d’Ivoire, selon Guillaume Soro, a l’honneur de compter parmi ses représentants consulaires». Au regard des services rendus à la Côte d’Ivoire depuis plus de 40 ans. Et compte tenu de l’importance des défis à relever, le Premier ministre a encouragé le ministre des Affaires étrangères, SEM. Youssouf Bakayoko, à soumettre à l’approbation du Conseil des ministres la distinction honorifique régulière des Consuls honoraires et l’institution de leur conférence sur une base annuelle. Avant de noter, à la diligence du département des Affaires étrangères, l’urgence de la production et de la diffusion, après validation en Conseil de ministres, d’une note d’orientation annuelle de l’action consulaire.Au cours de la table ronde relative au financement du processus de sortie de crise, tenue récemment, des bailleurs de fonds internationaux ont pris des engagements. Toutefois, la Côte d’Ivoire saura compter sur la capacité de mobilisation des ressources additionnelles provenant des Consuls honoraires. En cela, la conférence qu’ils tiennent place, de l’analyse de SEM. Yousouf Bakayoko, à nouveau la Côte d’Ivoire «dans l’espérance pour entreprendre des actions en vue de son positionnement sur l’échiquier international».
Du reste, le ministre des Affaires étrangères a exprimé sa profonde gratitude au Président Laurent Gbagbo,. pour sa contribution à l’organisation de la conférence.

Preuve de son engagement à une diplomatie mobilisée. En vue de «relever les défis de la restauration de l’image de la Côte d’Ivoire pour la relance économique et pour la reconstruction post-crise».
A cet effet, SEM. Youssouf Bakayoko a invité à consulter les Consuls honoraires qui ont des affinités électives vis-à-vis de la Côte d’Ivoire, leur «seconde patrie». Toutefois, il leur a rappelé quelques exigences essentielles de la diplomatie ivoirienne de proximité : s’imprégner des réalités économiques de leur pays et celles de la Côte d’Ivoire, avoir une situation complète sur les Ivoiriens résidant dans leur circonscription et être au fait des nouvelles technologies de l’information et de la communication.
Ainsi, ils pourront être ces Consuls honoraires écoutés et appréciés. Afin que leurs pays coopèrent activement avec la Côte d’Ivoire.

Les consuls honoraires ont été reçus par le président de la République, ils ont ensuite procédés comme prévoyait le programme à la visite du Port Autonome d’Abidjan. Ensuite la capitale politique Yamoussoukro, où ils appréciés les sites et chantiers qui surgissent de terre (Basilique Notre Dame de la Paix, Fondation Félix Houphouët Boigny pour la recherche de la Paix, Hôtel des Députes, Nouveau Palais Présidentiel, les Voies triomphales et differents Jardins.
Ils sont à ce jour 94 consuls honoraires dont 15 en Afrique, 17 en Amérique, 14 en Asie, Moyen-Orient, Océanie et 48 en Europe. Durant le dîner gala les Consuls avec plus de 10 ans d’ancienneté ont été élevés commandeur de l’ordre national et chevalier de l’ordre national.

Pour ce qui concerne les Consuls Honoraires sous notre juridiction ont été élevé Commandeur de l’ordre national Madame Méro KYLICAS consul honoraire de la Cote d’Ivoire en Grèce par contre Monsieur Boris Mocan Zagreb (Croatie) et Giovanni Pizzale consul honoraire du Piémont (Italie) ont été élevé Chevalier de l’Ordre National de la cote d’Ivoire.

En marge de la Conférence la délégation conduite par l’ambassadeur Richard Zady a été reçue par S.E. Luciano Barillaro neo Ambassadeur de l’Italie en Cote d’Ivoire.

                

                                                               Laurent De Bai

Conseiller en Communication

Ambassade de la Cote d’Ivoire en Italie


Un commentaire »

  1. Big Fish Casino turun…

    Ambassade de Côte d’Ivoire en Italie » Première…

    Rétrolien par Big Fish Casino turun — 11 juin 2014 @ 21:45

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.