Aout 2005

No.105 - Le 45ème anniversaire de la Côte d’Ivoire célébré à Brescia

Jeudi 11 Aout 2005


Accueil de l'ambassadeur dans la banlieu de Brescia (Pompiano), l'hymne national avant la projection du film touristique sur la Cote d'Ivoire

En Italie, les festivités officielles marquant le 45ème anniversaire d’accession à l’indépendance de la Côte d’Ivoire se sont déroulés dans la ville de Brescia située à près de 700 KM au nord de Rome et 200 Km de Milan.

Les manifestations étalées sur deux jours ont permis à quelques 400 ivoiriens venus de presque toutes les régions de l’Italie de communier ensemble dans la fraternité, l’unité et la prière pour un retour incessant de la paix en Côte d’Ivoire.

La première journée de la fête a été la plus intense.

Les festivités ont débuté vers 17 heures par l’accueil des autorités, l’ambassadeur Zady et sa délégation conduite par les autorités de la commune de Pompiano qui accueillait les manifestations, le maire Marianangela Marinoni son adjoint Tortella Gianfranco, le commandant de la police locale, Paloschi Vittorio et le président local de l’Association Italienne des travailleurs chrétiens (ACLI), M. Angello Patti.


L'ambassadeur salue les joueurs ivoiriens de Parma et ceux de Brescia, le capitaine de Parma vainqueur du tournoi de l'amitié ivoiro-ivoirienne.

Un match de football opposant les ivoiriens de Brescia à ceux de Parma que les visiteurs ont gagné sur le score de 0-1. Une projection de film touristique sur la Côte d’ Ivoire proposé par le Bureau de la délégation du tourisme de Milan. Un dîner offert par le comité d’organisation suivi d’un défilé de modes ivoiriennes, de la coupure du gâteau et du bal ouvert par l’ambassadeur Zady et le maire Mariangela Marinoni.

Les organisateurs de la fête ivoirienne de Brescia et de Pompiano ont tout mis à l’œuvre pour faire de ce rassemblement d’ivoiriens une vraie réussite.

Djiro Gaston, Kouakou Lambert, Bio Kobenan, Gnonsio Bertin et Kaffé Chantal, ont conjugué leurs efforts pour garantir une belle fête aux autorités présentes et à tous les ivoiriens et italiens venus célébré le 45ème anniversaire de la Côte d’Ivoire.

La fête s’est poursuivie le dimanche 7 août qui est le jour anniversaire de l’indépendance, par un culte religieux présidé par le Pasteur ivoiriens Kouassi Julien dans les locaux de la Paroisse Saint Faustin de Brescia.

Le président des ivoiriens de Brescia explique un objet d'art aux autorités de Pompiano.

L’homme de Dieu qui a centré sa prédication sur un passage du Psaume 33 a demandé à tous les ivoiriens de se tourner vers l’Eternel. " Heureux la nation qui a l’Eternel comme son Dieu ". Dira pasteur Kouassi Julien.

Le pasteur Kouassi après avoir remis une Bible à SEM Zady Gbaka Richard a fait remarqué le symbole de ce geste " Toute autorité est établie par Dieu. L’ambassadeur est la première autorité ivoirienne en Italie. Nous lui donnons la bible pour faire comprendre que les autorités doivent inlassablement s’inspirer de la lumière biblique en se laissant guider par l’instruction de Dieu "

Le culte protestant a été suivi d’un déjeuner et d’une rencontre entre les ivoiriens et l’ambassadeur Zady.

SEM Zady Gbaka Richard était à la tête d’une délégation de six personnes à Brescia. Le conseiller financier, M. Lucas K. N’Da, le directeur de la délégation du tourisme de Milan, M. Tanoh Célestin et son adjoin M. Deine Guy-Thomas, les secrétaires Moh Timoleone et Bigot Wikeh Mariame Augustine

Le service de communication de l’ambassade de Côte d’Ivoire en Italie


No.104 - Distinction : Laurent Gbagbo reçoit le Prix de l’Academie italienne Della Torre Carrara

Jeudi 4 Aout 2005


De nombreux invités à la cérémonie de remise des Prix; plusieurs chaînes de Télévision nationales.

Neuf ans après Nelson Mandela et le Pape Jean-Paul II, l’honneur a été fait au Président ivoirien, SEM Laurent Gbagbo, de recevoir le prestigieux prix de l’Académie italienne Della Torre Carrara récompensant son engagement et son combat pour la paix et la liberté dans son pays et en Afrique.


La musique de la ville de Massa carrara; au micro, le président de l'academie de la Torre Carrara, Giuseppe Puntelli.

Au-delà de son livre “Agir pour les libertés”, pour lequel il a été sélectionné par le conseil d’administration de l’Académie, c’est tout le combat du Président ivoirien qui a été reconnu et honoré dimanche dernier par l’Académie de la Torre Carrara. Le prix, une tour en argent, la tour de Castruccio, le symbole de la ville Toscane de Marina Carrara, et un cadre d’argent ont été remis à M. Voho Sahi, Conseiller spécial du Président chargé de la culture et de la francophonie, ce 31 juillet, dans la salle de conférences de l’hôtel Méditerranée de la ville côtière du Centre-Nord, à quelque 400 Km au nord de Rome.

“Le Président Gbagbo a été choisi pour son combat et sa lutte pour la liberté et la paix dans son pays, mais aussi pour toute l’Afrique”, a souligné Giammarco Puntelli, membre du conseil d’administration de l’Académie. “En ce moment historique, il était opportun pour nous d’honorer le combat et l’engagement d’un homme qui se bat pour la paix sociale et la liberté dans son pays. Il y a quelques années, notre académie récompensait le combat de Nelson Mandela à travers son livre “Un long chemin vers la liberté”, alors qu’il était encore Président de son pays. Nous avons également primé “Franchir le seuil de l’espérance” de Jean Paul II. C’est au tour du Président ivoirien, SEM Laurent Gbagbo, de recevoir la tour d’argent de notre académie, pour son combat et pour son livre “Agir pour les libertés”, a ajouté le porte-parole de l’académie.

Le Président ivoirien dont la présence effective avait été annoncée par la presse locale, a été vivement ovationné par les autorités présentes dans la salle et par de nombreuses célébrités des arts, de la culture et des sciences, au moment de la réception du prix par le Professeur Voho Sahi, accompagné sur le podium par l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire en Italie, SEM Zady Gbaka Richard, qui résuma l’intervention du représentant du Chef de l’Etat en italien.

Après avoir reçu des mains du préfet de la ville de Massa Carrara, Domenico Mannino, le prix décerné au Chef de l’Etat ivoirien, le Professeur Voho Sahi a remercié le conseil d’administration de l’académie de la Torre Carrara présidé par Giuseppe Puntelli, et traduit la fierté du peuple ivoirien et des Ivoiriens vivant en Italie, avant de faire remarquer la grande portée symbolique de cette reconnaissance internationale du combat de Laurent Gbagbo.
Photo:Voho Sahi, représentant le Chef de l’État à la remise des prix.

“Le Président Gbagbo était ici en Italie quand la guerre a éclaté en Côte d’Ivoire. A quelques mois de la date de l’élection présidentielle, c’est d’ici que partira ce prix, symbole de la paix. La boucle est bouclée”, a dit Voho Sahi qui a souligné la manière exemplaire avec laquelle le Président ivoirien gère la crise et ses grandes qualités d’homme de culture dont le premier livre ne fut pas un traité de politique, mais une pièce de théâtre, Soundjata, lion du manding.


L’envoyé spécial du Chef de l’Etat en Italie a également rappelé le portrait fait au Président ivoirien, par un présentateur à Washington en 2001, au club des anciens combattants: “Laurent Gbagbo a passé la première moitié de sa vie à apprendre et à enseigner l’histoire. A présent, il emploie l’autre moitié à faire l’histoire, l’histoire de son peuple, mais peut-être aussi l’histoire de l’Afrique”

En dehors du Président ivoirien, d’autres personnalités de la culture, des arts, sciences et techniques ont été primées par l’Académie Toscane à cette soirée de remise des prix.


Mr. Voho Sahi au micro, SEM. Zady Gbaka Richard au centre et un membre de l'Académie.

Reconnue par le parlement européen, la cérémonie de remise des prix de l’Académie Torre a été placée sous le haut patronage du Président de la République italienne, Carlo Azeglio Ciampi, et sous le parrainage de la présidence du Conseil des ministres. L’Académie italienne dénommée, “Accademia della Torre Carrara” est une association italienne ayant pour but d’encourager et de soutenir les efforts d’éminentes personnalités des arts, de la culture et du sport très engagés dans la promotion de la justice sociale et de la paix, dans leurs propres pays, mais aussi au niveau international.

La communauté ivoirienne d’Italie a été représentée à la soirée de réception du prix décerné au Chef de l’Etat, par le président de la fédération des Ivoiriens d’Italie, Arthur Bieri, venu spécialement de Perouse à la tête d’une délégation de trois personnes.

Fraternité Matin No12222 - Célestin GNONZION, Correspondant à Rome